Entretien avec Marie-Claire D’ARMAGNAC

Si l’on vous demande de parler de votre démarche artistique  ?

Ma vision d’artiste ?

 

Elle est intemporelle, en relation directe avec mes émotions, mes joies souvent exacerbées par cette sensibilité à fleur de peau…
Des peintres aussi différents que Chagall, Turner, Picasso, Gauguin, Tamara de Lempicka, Hopper, Klimt ou Odilon Redon ont bercé mes rêves et engendré chez moi, cette farouche envie de peindre. Alors, depuis longtemps déjà, lorsque dans mon atelier, je pose mon bâton de pèlerin et dénoue mon mouchoir, je ramasse des souvenirs enfouis, enfuis…et quelques étoiles aussi!
Ma démarche initiale, celle qui me fait peindre, est un acte de foi. Lorsqu’une œuvre s’en va…ne me reste qu’une sorte de trace sur une photo souvent ratée… mais je sais que quelque part, en ambassadrice de ce dont je l’ai nourrie, elle vit sous des regards qui l’ont choisie. N’est-ce pas la plus belle récompense pour un artiste ?

Marie-Claire D'ARMAGNAC
Marie-Claire D’ARMAGNAC… peindre avec des questions qui portent à l’essentiel…(Photo JF Cournot)

Dans quelle approche technique travaillez-vous ?

Tout d’abord dans le défi que je me lance et qu’il faut que je relève pour chaque toile.
Ce défi, empreint d’onirisme et de lyrisme, prend corps dans la forme, la couleur… en recherche de lumière pour la Lumière, tel un véritable parcours initiatique.
Sur ce chemin pictural et philosophique, faire en sorte que tout se transforme… Alors, du chaos des origines se profile peu à peu cet univers particulier, étrange et vaporeux, dans lequel plonge mon inconscient.

Vous parlez parfois d’humanisation de la peinture ?

Oui car la peinture n’existe que par le regard de  » l’Autre » avec en prime cet effet de miroir qui interpelle.
Une toile demeure le témoin d’un instant de vie et n’est pas réalisée par un robot sans conscience ? Par conséquent chaque œuvre pose un problème à résoudre : J’aime créer des personnages, des regards… Transmettre la vie à l’œuvre qui se réalise sous mes yeux, est indispensable…
J’aime particulièrement jouer dans la musique des couleurs, m’offrant l’harmonie, l’atmosphère, le mystère… Enfin, apparaît l’invisible… soit ces sentiments, ces ressentis, impalpables et si « humains » en somme, dans une « peinture d’âme » …
Et le miracle s’accomplit ! Découvrir là, me faisant face, tout un monde fascinant, qui me séduit et que j’ignorais totalement! Un rêve éveillé en somme !


Les toiles qui éclairent le monde


L’aventure sur le chemin ?

Selon le poète Antonio Machado:  » le chemin se fait en marchant ».
Trouver «le Fil d’Ariane » qui m’entrainera au bout de la toile… Avec, en bannière, des questions qui portent à l’essentiel…
Alors, pour conjurer le sort et répondre à cette question : « Qui sommes-nous ? Que faisons-nous ? Où allons-nous ? » Moi, qui ne suis d’aucune Ecole…Je peins…