M.C. D’ARMAGNAC Ouvrage de référence

Cette peinture qui vous regarde…

La pièce très éclairée offre un jeu de miroirs, un kaléidoscope…Vous reculez. Aveugle !

Un choc bleu… Marie-Claire D’ARMAGNAC.

Un choc bleu. Intense. Voluptueux.

« J’aime le souvenir de ces époques nues »…Un choc bleu éclaboussé d’émeraude, de jade, de rouge.

J'aime le souvenir de ces époques nues

  « J’aime le souvenir de ces époques nues »

hsb 100×100 Collection particulière en France

© ADAGP Paris 2017

La couleur de Marie-Claire D’ARMAGNAC, c’est le bleu. Un bleu lumineux, éclatant comme certains saphirs, ni trop foncés, ni trop clairs, parfaitement transparents. On les trouve place Vendôme, ils rivalisent avec les plus beaux diamants.

Qui a dit que le bleu était une couleur froide ?
Maintenant le visiteur n’est plus dans l’ordinaire. Il s’approche.
Des silhouettes se dessinent, élégantes, un visage se distingue à demi caché. Tiens ici le bleu devient plus sombre, s’ourlant de mystère.
Il recule. Tiens, je n’avais pas remarqué cette forme étrange, presque violine… « Douceurs éphémères »  « elles »  « nid d’amour » « Aurores frémissantes »…
Là c’est une explosion orange, là un cratère rouge ardent … Là…
Il y a chez ce peintre toute une fantasmagorie. Shéhérazade, les mirages de l’Orient.

MC D'ARMAGNAC Ouvrage de référence

Marie-Claire D’ARMAGNAC

« Cette peinture qui vous regarde… »

L’or, le safran, le miel. Aladin et la lampe merveilleuse. Tout un monde étrange, onirique qui sommeille et s’éveille, s’envole, se transforme. A l’infini.

Des rêves d’enfance, d’innocence, d’amitié, de maternité. Des rêves d’ici et d’ailleurs.

Marie-Claire D’ARMAGNAC est une fée, elle vous plonge dans un cercle magique. Sa peinture est un enchantement. Elle vous poursuit infailliblement

Henriette GALLIER-LANGROGNET  Ecrivain.

Spread the love

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *