Emotion et passion…

Un parcours guidé par une « irrésistible » envie de peindre.

Le parcours de Marie-Claire D’ARMAGNAC débute à Sant’Andrea di Cotone en Corse ou elle est née.

Coloriste, visionnaire et onirique, son parcours oscille en permanence entre douceur et violence. Dans ses veines coule ce sang corse qui ne saurait mentir et traduit déjà ses émotions dans les couleurs flamboyantes de certaines de ses œuvres.

Son parcours l'a amenée, enfant à vivre la douceur du Cap D'Antibes

Dans le jardin de son enfance, au « Clos Jany »

 Cap d’Antibes, avec sa mère.

Elle épouse André DARMAGNAC à 19 ans, à Antibes. Et bien que pétrie de ses origines corses, sa signature marque, son attachement à la Gascogne, sa terre de cœur.

C’est en 1972, qu’elle s’installe dans le Gers, terre natale de son époux. Là, loin des mirages de la Côte d’Azur, elle se révèle à une autre vie plus intérieure et vraie. Elle passe le plus clair de son temps à peindre, essayant différentes techniques et différents supports. C’est aussi une période d’apprentissage et d’introspection durant laquelle elle se documente, étudie, expose et rencontre des personnes influentes dans la région.

Un parcours initiatique

Entre 1980 et 1985, elle réalise les dessins et postures de nombreux ouvrages édités aux Editions de médecine Maloine.

Dans son parcours elle a collaboré à plusieurs ouvrages du docteur Souchard

  « Le diaphragme »… Parmi les ouvrages réalisés et édités par MALOINE.

Mais 1980 est aussi une année charnière, avec une première grande exposition, au Centre Culturel d’Agen. Dans la ville, ses affiches côtoient celles du peintre Uria Monzon qui expose au musée.

L’exposition fait la Une des quotidiens régionaux. « Le petit Bleu » titre : « Les fugues célestes de Marie-Claire D’ARMAGNAC » et le journaliste, conquis, évoque une «femme fleur», un peintre-oiseau…

Elle se présente à la Galerie du Taur à Toulouse. Il s’ensuivra une exposition tous les deux ans jusqu’en 1988 date de fermeture de la galerie.

1982 : FR3 Toulouse réalise un reportage sur son exposition à Toulouse,

1984 à 1987 : Elle réalise 4 commandes publiques pour la Poste,

1984 à 1989 : Elle peint des décors monumentaux dans les Arènes d’Eauze. Ces décors sont réalisés pour des spectacles organisées par Paul BARRIERE avec les artistes de l’Opéra Comique de Paris.

La vierge « Macarena » réalisée pour l’Opérette « Andalousie »

L’un de ces décors : une vierge « Macarena » de 2 m réalisée pour l’Opérette « Andalousie » et devenue depuis « Madone des Arènes »

1987 : Elle se présente à Paris,  avec 10 toiles dans ses bagages. La Galerie Vanuxem et  la Galerie Castiglione lui ouvrent leurs portes.

Enfin peintre à part entière

1989 : Elle cesse ses activités secondaires pour se consacrer entièrement à la peinture et réalise une exposition personnelle à l’Université de Madrid.

1991 : A son tour, la Galerie Guigné à Paris lui fait une place.

1998 : Dans une petite exposition du Sud-Ouest, se produit  » La rencontre »: celle de son agent.


2000 : l’une de ses œuvres est vendue

chez SOTHEBY’S à New-York

et quand descends le soir aux vapeurs écalates, hst de Marie-Claire D'ARMAGNAC

« Et quand descend le soir aux

vapeurs écarlates »

(Artvalue)


2004 : Grande exposition réunissant 5 peintres renommés à « la Galerie Au Temps qui Passe » pour le Centenaire de DALI.

Une Rencontre décisive

En fait, en 1998 tout se bouscule dans sa vie par un évènement important La rencontre avec son agent. Elle travaille avec lui sous exclusivité pendant plus de dix ans. Il édite sur elle plusieurs plaquettes.

Principales expositions depuis 2000. Liste non exhaustive:
2000 Paris Stand personnel au Salon des Indépendants
2000 à 2008 Paris Stands personnels dans différents salons parisiens de prestige.
2002 Saint Paul de Vence -France- « Galerie Azur »
2003 Québec – Canada – Elle entre à la « Galerie Lacroix »
2004 Antibes « Galerie Albert 1er »
2007 et 2009  Suisse Galerie  « Au temps qui Passe »

  Plexus Art Gallery – Montreux Suisse

2008- Vigny – France-Galerie d’Art du Vexin
2010 Saint Clar – France- ‘Galerie de toutes les couleurs’
2012-2013, Suisse -Montreux – « Plexus Art Gallery »
2012 Chine – Art Fait Shanghai et Art Fair Shenzhen
2012 et 2015  Eauze – France – « Fugues oniriques
2013  Eauze – France- 43° Salon des Antiquaires  – Invitée d’honneur
2013 Tarbes – France – Galerie Valera
2013 Castelnaudary -46°salon des Artistes du Lauragais- Invitée d’honneur
2015 Eauze « O Femina delicata »
2016 Condom- France-  Grande exposition retrospective « Les minutes suspendues » à l’Espace Saint Michel
2017 Castelnaudary -France-  « Vision’Arts »2ème biennale d’Art Visionnaire.

Depuis 1998 ses œuvres sont régulièrement présentées en France, en galeries  et ventes aux enchères. Ses expositions à l’étranger se sont succédées. Elle est présente dans les ouvrages de références et de cotation officielle tels que ARTPRICE, AKOUN,  I-CAC  cotation etc.

Les œuvres de Marie-Claire D’ARMAGNAC figurent dans de nombreuses collections privées à travers le monde.